ACTU A LA UNE

Nous ne renoncerons pas aux libertés démocratiques et syndicales !

Arrêt immédiat de la répression des mobilisations lycéennes !

Les organisations FSU, FNEC FP-FO, Sud Education, CGT Educ’action, FCPE, UNL, Solidaires lycéens et FIDL condamnent toutes les formes de remise en cause des libertés démocratiques et syndicales. Elles condamnent fermement la répression dont ont été victimes certains lycéens cette semaine, mobilisés sur leurs revendications.

TOUT SAVOIR SUR SES DROITS

Le gouvernement a pris la décision d’imposer un nouveau confinement pour faire face à la seconde vague du coronavirus.  Mais, a contrario du premier confinement, celui-ci a annoncé que tous les services publics devaient être ouverts tout en édictant des mesures spécifiques précisées dans une circulaire du 29 octobre 2020 du Ministère de la Fonction publique. Cette circulaire ne vise explicitement que les administrations et les établissements publics de l’Etat. Si sa déclinaison dans la fonction publique territoriale semble acquise, dans l’immédiat aucun document ministériel complémentaire n’a été publié. C’est regrettable !!  Cela révèle l’impréparation du gouvernement face à cette seconde vague du virus qu’il a dénié prendre en compte sérieusement, malgré les alertes répétées de la communauté scientifique depuis le déconfinement du 11 mai. N’oublions pas les propos du Président de la République insistant même pour que les citoyens partent en congés pour les vacances de la Toussaint !

Madame Amélie de Montchalin
Ministre de la transformation et de la fonction publiques
Hôtel de Rothelin-Charolais
101 rue de Grenelle
75700 Paris


Les Lilas le 6 novembre 2020

Madame la Ministre,

Dans le contexte de forte progression de l’épidémie, les organisations syndicales de la Fonction publique vous appellent solennellement à prendre les mesures d’urgence demandées depuis plusieurs semaines et sur lesquelles les tergiversations ne sont plus acceptables concernant les agent-es et le fonctionnement des services publics.

Invitation presse

Le collectif “Plus jamais ça” en soutien aux emplois menacés de la papeterie Chapelle Darblay

Le vendredi 16 octobre, les huit organisations à l‘origine du collectif « Plus jamais ça » (Attac France, la CGT, la Confédération paysanne, la FSU, Greenpeace France, Les Amis de la Terre, Oxfam France et l’Union syndicale Solidaires) organisent une visite et une réunion publique à la papeterie de La Chapelle Darblay (Seine-Maritime) avec les salarié·es.

Page 7 sur 19