La FSU dénonce les propos racistes...

La FSU dénonce les propos racistes tenus dans l’enceinte de l’Assemblée nationale

La FSU dénonce les propos racistes tenus dans l’enceinte de l’Assemblée nationale par Grégoire de Fournas, député du Rassemblement national.

Ses propos sont ignobles, indignes et inacceptables. Ils viennent rappeler que, dans la continuité du FN, le RN est toujours un parti raciste quelles que soient les manœuvres visant à lui donner une forme de « respectabilité ».
La FSU s’indigne des déclarations visant à nuancer la gravité des propos de G.de Fournas en fonction des formulations qu’il aurait utilisé. Le racisme n’est pas une opinion, c’est un délit.

La FSU rappelle que l’extrême droite est l’ennemie de la démocratie : elle fait peser une lourde menace sur une grande partie de la population, activant les mécanismes détestables du racisme systémique et de la discrimination. La FSU est engagée dans le combat contre l’extrême droite : c’est une lutte, pied à pied contre ses idées, sans rien laisser    passer des paroles et actes nauséabonds qui divisent la société, qui cultivent la haine  et le rejet de l’autre.

Combattre l’extrême droite, c’est aussi combattre les idées qui en font le lit, et notamment les politiques qui nourrissent le désespoir social et affaiblissent les solidarités comme par exemple le projet de loi que prépare le gouvernement concernant l'immigration choisie, en tournant le dos à des principes élémentaires de notre modèle social, à commencer par l’égalité, la solidarité et la fraternité.

La FSU poursuivra son action et ses mobilisations sans relâche avec des exigences fortes : le refus de l’extrême droite et de ses idées et l’impératif de politiques sociales, environnementales et économiques qui permettent de construire une société plus juste et égalitaire.