CONTRE LA LOI D’AOÛT 2019 DE DESTRUCTION DE LA FONCTION PUBLIQUE

POUR LES SALAIRES,

POUR L’EMPLOI ET LES SERVICES PUBLICS,

CONTRE LA LOI D’AOÛT 2019 DE DESTRUCTION DE LA FONCTION PUBLIQUE

TOUS EN GREVE DANS L’UNITE LE 15 JUIN 2021

Les mauvais coups contre les agent-es de la Foncon publique connuent de s’abare en parculier sur le versant territorial qui est l’objet d’aaques incessantes. Mais aujourd’hui la coupe est pleine ! La loi du 6 août 2019 dite de Transformaon de la FP conjuguée au projet de loi 4D constue une remise en cause profonde de nos acquis sociaux mais met aussi en danger les services publics territoriaux dont la nécessité n’est plus à démontrer. Depuis le début de la crise sanitaire tout le monde s’accorde à reconnaître l’engagement quodien des collègues de la FPT au service de toute la populaon 7 jours sur 7 et 24h sur 24 !! Tout le monde a répondu présent…

Et bien, si les services publics locaux et leurs agent.e.s sont salués dans les discours, dans les faits le statut et les condions de travail connuent d’être a1aqués méthodiquement. Sans parler du pouvoir d’achat en berne. En effet l’Insee dans sa note annuelle sur les salaires dans la foncon publique confirme une perte de pouvoir d’achat importante des agents publics en parculier des bas salaires.

L’applicaon des disposions de la loi de transformaon de la foncon publique, que nous avons rapidement rebapsée « Loi de DESTRUCTION de la Foncon publique », confirme les craintes que nous avions. Il s’agit d’un véritable cheval de Troie desné à aaquer nos acquis sociaux mais aussi les services publics territoriaux.

Par exemple : l’arcle 56 de la loi opère des restricons au droit de grève des agents  territoriaux, l’arcle 76 crée une nouvelle posion statutaire : le détachement d’office qui va faciliter les privasaons et les externalisaons de services et/ou de missions, les lignes directrices de geson qui rendent opaques les mesures liées à la carrière, l’arcle 47 qui remet en cause les accords sur le temps de travail pourtant validés par les Préfectures, l’absence de transparence des décisions des employeurs concernant la carrière ou les condions de travail des agent.e.s par le contournement des organismes paritaires en parculier le CHSCT !!